Pomme ou l'art de la consolation


A l'occasion de la sortie de Consolation, 3 questions à Pomme.



Comment est né Consolation?

Au départ, je voulais écrire des chansons sur des femmes disparues, inconnues ou célèbres, mais, en fait, je n'avais pas envie de faire un album concept ou alors sur le concept de l'idée de consolation, collective et individuelle, on en a jamais autant besoin. A côté de chansons dédiées à Barbara, Nelly Arcand ou à une amie tentée par le suicide, j'ai inséré des textes sur l'enfance, liés aussi à la consolation.



Pourquoi ce champignon sur la pochette?

Contrairement à l'album précédent, je voulais apparaître sur la pochette, mais pas frontalement. Comme je suis à fond sur les champignons - j'ai suivi une formation en mycologie au Québec - j'ai eu cette idée de photo. Visuellement, c'est magique, et puis j'ai grandi avec Les Schtroumpfs. J'aime bien aussi que tout le monde puisse s'identifier au personnage de la pochette.


Il y a quasiment dix ans, vous donniez votre premier concert aux 3 Baudets?

C'est important de voir qu'il s'est écoulé une décennie et énormément de travail sur moi, de remises en question, de déception - avec mon premier album, j'ai eu l'impression d'échouer.


Lire l'interview Roulette Ruse de Pomme ici