Pomme: des flammes et des failles



Frémissante, engagée, creusant loin ses abîmes et portant fort ses rêves aventuriers, c'est Pomme (Claire Pommet), nommée aux Victoires de la Musique dans la catégorie Album Révélation, pour Les Failles, son deuxième album réalisé par Albin de la Simone, ciselé dans un folk épuré et la langue des confidences (anxiété, désir de maternité, écologie). Pomme a grandi près de Lyon, la musique guide ses pas. Elle a été choriste durant dix ans dans la Chorale de La Cigale qui l’a fait voyager jusqu’en Chine et au Canade. Gamine, elle aussi passé le casting de La Môme pour jouer Piaf/Marion Cotillard enfant. "Depuis toute petite, on me dit que je lui ressemble, c'est une drôle de relation qui en fait, n'existe pas dans la réalité." Des café-concerts écumés à l'adolescence aux salles de 1200 places d'aujourd'hui, le public de Pomme n'en finit pas de grandir, séduit par ses chansons intrépides et la flamme divine de sa voix. L'occasion de la soumettre à l'interview Roulette Ruse. Une appli, des numéros tirés en aléatoire, chacun correspondant à une question.



12. Une histoire derrière la pochette?

Je ne voulais pas de portrait de moi ni d'une photo mode, je voulais me délester de mon image, la pochette traduit cette volonté de se concentrer sur la musique. Les illustrations sont de @Ambivalentlyyours. Elle signe aussi la couverture de mon recueil de petits poèmes (Universal) qui renvoie aux thèmes du disque. Au moment où j'étais un peu bloquée dans le processus d'écriture, mener une entreprise de A à Z, en l'occurence, ces petits poèmes de 4 lignes, m'a redonné confiance en moi.


- Et derrière cette mèche blanche?

J’ai depuis mes 19 ans, une grosse mèche blanche à l’arrière de la tête à cause d'une dépigmentation de la peau. Dans Sorcières, Mona Chollet raconte comment on rasait le crâne des femmes pour voir si elles cachaient des marques, signes des sorcières. Cela m’a hyper marqué, j'ai la chance de vivre à mon époque, et j’ai voulu accentué ce sentiment avec une demi-frange teinte en blanc.


4. Que faites-vous entre deux concerts?

Je vais au cinéma, cela m’aide à déconnecter et m’inspire parfois: par exemple 1917 m’a donnée l’idée d’un clip. Je lis aussi beaucoup de bandes dessinées: Les Culottées, de Pénélope Bagieu; Zaï zaï zaï de Fab Caro. Le livre Le Voyage de Chihiro, de Miyazaki, offert par Pauline de Pi Ja Ma, m’a accompagnée pendant l’enregistrement de mon disque. Je fabrique aussi des miniatures: j’ai ramené du Japon de petites constructions avec de la mousse, du papier. C’est long et minutieux.



36. Votre premier cachet?

C’était aux Trois Baudets en 2013, j’avais 16 ans: j'ai chanté 4 titres deux soirs de suite dans le cadre des soirées « 15, 30, 60 ». C’était fou de gagner de l’argent en faisant de la musique. Comme je suis très fourmi, j’ai dû placer cette somme sur un compte


1. En écoutant vos chansons, on vous connaît un peu, beaucoup, tout à fait?

Tout à fait, si l'on écoute celles du deuxième album que j’ai entièrement écrites. Je me suis sentie plus libre, plus authentique. C’était très libérateur. Je n’ai pas imaginé Les Failles dans le but de faire rêver mais pour faire du bien et me faire du bien. Aujourd’hui et même dans plusieurs années, il me correspondra toujours à 1000 %. J'aime adresser des messages positifs sur des thèmes pas toujours abordés dans les albums de musique populaire, exorciser des sentiments tabous même si je ne me pose pas en porte-parole. Et en faisant un style de musique pas forcément à la mode.





27. Un rituel avant d’entrer en scène?

Je me passe une playlist 2000 qui me rappelle mes années collège et me met dans un mood mi-nostalgique, mi-heureuse. Je m’imagine à 12 ans écouter Lorie ou Las Ketchup. Je rêvais secrètement à ce métier, mais je n’aurais pas imaginer chanter un jour devant 1200 personnes. Et sur scène, ma montre vintage offerte par ma mère ne quitte jamais.


26. Une artiste d’aujourd’hui qui changé l’image de la femme?

Pour moi, Fischbach a imposé quelque chose d’assez neutre par sa voix, par ses vêtements et même par ses chansons, dans ce que l’on entend, sur la masculinité et la féminité. Parmi, les aînées, Barbara, Janis Joplin, Patti Smith ont révolutionné les codes de la féminité




19. Un duo rêvé avec…

Barbara, elle me hante. J’éprouve une vraie fascination pour elle, et en général pour les femmes artistes: Dolly Parton, Lady Gaga, Miley Cyrus, Joan Baez.


8. Adressez-vous des messages cachés dans une chanson? Ou en avez-vous reçus?

Safia Nolin a écrit Lesbian break up quand on s’est séparées. Et dans Grandiose, j’évoque « le gris de l'église de fond rose », c’est l’église de Collioure où j’ai grandi, mais peu de gens peuvent la reconnaître.


Les Failles cachées (Polydor). En tournée. Le 23 novembre à l'Olympia (Paris).

© 2018/2020 by Gilles Medioni