Markus alias Marc Ruchmann, le beatboxer de Plan Coeur


(C) Hadrien Genest

Son personnage de Jules a fait monter la température de Plan Coeur, la série de Netflix. Un rôle caliente de french-lover un peu réducteur. Car Marc Ruchmann est un explorateur plein de surprises et d'idées pour qui ne l'a pas encore apprivoisé. Le comédien révélé par 5x2, de François Ozon (2003) où il jouait le compagnon de Stéphane Freiss (une prénomination aux César) a su brouiller les pistes en incarnant par exemple Ilan Halimi dansTout, tout de suite, de Richard Berry (une autre prénomination aux César en 2017). Ou en réalisant deux courts-métrages. C'est aussi un beatboxer qui a accompagné en concert Winston McAnuff et Fixi. Et c'est sous le nom de Markus qu'il publie Réminiscences, un troisième album d'électro-rap nomade et songeur où il est récitant de lui-même. L'occasion de la soumettre à l'interview Roulette Ruse. Une appli, des numéros tirés en aléatoire, chacun correspondant à une question.


12. Une ville, un pays qui ont inspiré Réminiscences?

Le disque est le fruit de plusieurs voyages, tournées, tournages, de vadrouilles personnelles au Brésil, dans l’île de la Réunion, à Haïti. J’aime bien enregistrer des ambiances sonores. Par exemple les voix d’enfants sur le morceau Srinagar ont été samplées dans une école située dans un parc au Cachemire. Ce sont les réminiscences d’un cycle passé qui ont refait surface.

25. Artiste: hasard ou vocation?

Vocation et opportunité: j’étais disposé et disponible. Je faisais du théâtre amateur en banlieue parisienne, c’était un jardin secret qui a grandi en moi. Mes parents m’ont incité à passer le conservatoire, et j’ai continué la musique en parallèle, car je viens du hip hop. J’ai appris le beatboxing en jouant une pièce de théâtre en Avignon, Les Oranges, qui parlait de culture urbaine. Pour une autre pièce Juliette et Roméo, mise en scène par Irina Brook, j’avais écrit le prologue, une version rap qui a été gardée. Puis j'ai rencontré Sig (Siegfried Debrebant, violoncelliste et réalisateur de film),il m’a fait travailler le beatbox comme un batteur. Ensuite, la compo est arrivée. Le beatboxing m’a permis de partager la scène avec des grands.


1. Une histoire derrière votre nom d’artiste?

Mon premier blaze, c’était Baba Markus, j’écoutais alors beaucoup de musiques gnawas, d’Afrique, du Maghreb, d’Inde, ce Baba était un terme respectueux. Petit à petit,, tout le monde m’a appelé Markus ou même Kus.

34. Un chanteur disparu que vous auriez aimé rencontrer, voir en concert, faire un boeuf avec?

Thelonious Monk. Mingus. C'est parfait pour d petit beatbox, je l’ai déjà fait. Steve Reich la musique répétitive, avec ces rythmes qui se décalent, se reprennent.

18. La musique est-elle cathartique?

Oui, mais ce n’est pas très conscient. Je pense livrer par la musique des choses que je n’exprime peut-être pas dans mon métier d’acteur, où l’on est plus dépendant du scénario, de la réalisation.

19. Qu’avez-vous acheté avec votre premier cachet?

Avec le cachet pour Juliette et Roméo, je me suis acheté un ordi et une carte son. C’est comme cela que j’ai réalisé ma première instru de hip hop.


32. Une date artistique importante?

Le 31/12/15, à Calais. Je suis très fier d’avoir organisé un réveillon musical pour les migrants. J’avais envie de leur offrir une fête sans prétention, et j’ai motivé mes amis Winston McAnuff et Fixi. Il reste de cet évènement beaucoup d’humanité.

25. Une heure de gloire grâce à…

Plan coeur, c’est la première fois qu’un rôle m’apporte une telle popularité. On m'a parfois vu comme certains de mes personnages, avec cet album, j’essaie de réajuster l’image, de réunir davantage de facettes.


8. Un modèle de comédien?

Je suis marqué en tant que comédien par le style des films de Sig, de Truffaut, des comédies italiennes, de Cassavetes, par la démarche d’artisans, indépendants artistiquement et financièrement, je pense à Artavazd Pelechian. Ses court-métrage sont de purs poèmes visuels.

3. Quels posters dans votre chambre d’adolescent?

Ceux du Wu-Tang Clan, mais je ne mettais pas beaucoup de posters aux murs, je préférais les cartes du monde. Dans mon studio d'enregistrement, j’ai une photo de Thelonius Monk et une autre d'un samouraï, qui symbolise la force tranquille.


Antipodes Music. https://www.antipodesmusic.com/artistes/markus/

© 2018/2020 by Gilles Medioni