Loane not Alone

Mis à jour : mars 28

En dix ans, elle a multiplié les duos, avec Lenny Kravitz ou Christophe. Mais aussi les pas de côté - musiques de films, de documentaire ou de pubs pour Michel Gondry, Niels Tavernier ou Olivier Dahan. Et les side bands: Georges, Triicks. Avec son troisième album, Alone, Loane sort le double "je". Un disque porté par une voix très en avant et des textes à la douleur poétique qui parlent de l'absence et de la renaissance. Au générique, un duo avec Michel Gondry, Olivier Marguerit (O), etc...



(c) Dimitri Menchikoff

LOANE-ALONE

Le double, c’est un miroir, un écho, une façon de faire corps, d’être en accord avec soi-même. J’ai vécu presque deux ans à Chicago, cela a été un chemin solitaire même si j’étais entourée de mes amis du groupe Wild Belle. Aux Etats-Unis, on ne m’appelait pas Loane, mais lone et alone en effet correspondait bien à mon projet, l’histoire d’un désordre intérieur. C’est pourquoi le disque commence par la chanson Etat limite, celui où l’on est incapable de s’extirper d’une histoire d’amour foutue, d’abandonner, de s’abandonner. Ensuite, il ya Partout, parce dans tous les endroits, j’imaginais l’autre, Avance, adressé et parfois chanté à moi-même. Alone s’achève sur le solaire Andrea, dédié à ma fille. C’est aussi durant ces années américaines que j’ai débuté mes collages Dialogues intérieurs avec cet oiseau doré, symbole de liberté.




CHICAGO POP

A Chicago, j’habitais quasiment dans le studio des Wild Belle, au milieu des synthés, des instruments inventés par Elliott (Bergman), inspirés par les musiques africaines, ou des cloches en bronze, je pouvais tout essayer. J’ai acheté une guitare dans un marché du Michigan, où l’on vend de très belles pièces seulement à des amateurs. Pour ce troisième album, je ne savais pas dans quelle direction aller, j’étais entourée par beaucoup d’artistes à Chicago, cela a été une grande respiration dans une culture pop. J’ai écrit Le Désert de l’autre côté de l’océan, aspirée par les paysages. J’avais envie d’évoluer dans ma vie d’artiste. D'autres chansons sont nées chez moi, entourée par mes machines, la nuit, je regarde des tutos sur internet, je prépare les synthés.


MICHEL GONDRY

J'avais vu une affiche au Franprix qui annonçait une dédicace de Michel Gondry au vidéo-store d’à-côté, j’y suis allée, il dessinait toutes les personnes présentes, il m'a donné mon dessin. Après on n’a pas arrêté de se recroiser, en fait on était voisins, on se voyait presque d'une fenêtre à l'autre. Michel m’a demandé d’adapter Mais, aime-là, de Michel Berger, pour le générique de fin, j’ai choisi une version pop mélancolique. France Gall m’a fait envoyer la partition, elle était très attachée à chaque note. Avec Michel, on fait de la musique, ensemble. Le duo Ne m'oublie pas a surgi au moment où je me suis retrouvée bloquée à Manhattan par un ouragan. J’ai écrit le couplet à la bougie dans le lobby de l’hôtel, à deux pas de Courtney Love. Michel m’a inspirée le refrain sur la mémoire oubliée, un sujet qui nous passionne. On a enregistré ce duo presque par jeu.




LENNY KRAVITZ, CHRISTOPHE

Nous étions dans la même maison de disques, Lenny Kravitz et moi, après un de ses concerts, il m'a proposé de faire un boeuf chez lui, on a sympathisé, je lui faisais écouter me mix et, pour mon disque précédent, Le Lendemain, (2011), je lui ai demandé de corriger un texte en anglais que j’enregistrais le lendemain, et je lui ai proposé de venir chanter la chanson. Christophe, j’avais envie d’un duo avec lui, je l'ai contacté et de fil en aiguille, j'ai assuré ses premières parties. Un jour, pendant ma balance, il a fredonné Boby avec moi, au piano-voix et il m’a lancé:  « la voilà notre chanson! »







Playlist bonus

Rhye: Open. Elle m’inspire dans ses silences, sa pureté, son propos d’une fille qui veut que ça marche




Emily Haynes. Doctor Blind. Un morceau profond, ténébreux, vital, qui sort de ses tripes



Beth Gibbons. Mysteries. Son univers est étrange, authentique, brumeux. Elle allie la force et la finesse.



© 2018/2020 by Gilles Medioni