Les déclarations d'aimer de Mélodie Lauret

(C) Sarah Balhadere

Sa force d'interprétation explose lorsqu'elle raconte une histoire d'amour entre deux adolescentes. Une caresse dans des cheveux d'ange. Un poème pour âmes en peine. La langue de Mélodie Lauret, 20 ans, bouleverse et bascule aussi dans les pièces qu'elle écrit et joue. Avec son EP 23h28, c'est un avis de tempête qui recouvre la chanson française. L'occasion de soumettre Mélodie à l'interview Roulette Russe. Une appli, des numéros tirés en aléatoire, chacun correspondant à une question.


2. Que faites-vous entre l’écriture de deux chansons, entre deux concerts?

Je spleene beaucoup, je procrastine… Mon quotidien, mon travail, ma passion c’est écrire des pièces et des chansons. A part cela, mon temps libre se résume à voir des gens, et encore. A les observer ou à m’observer moi-même. A vivre l’amour ou en pleurer…


6. Les artistes féminines qui selon vous ont changé l’image de la femme?

A partir du moment où l’on devient un personnage public, on change les choses même si on ne provoque pas de révolution. Avant, dans mon adolescence, je pensais que les femmes lesbiennes existaient juste dans mon imaginaire, alors je me suis créée des modèles qui ne l’étaient pas, des duos d'amies hétérosexuelles, Leïla Bekhti et Géraldine Nakache, Brigitte. Aujourd’hui, je suis moins en quête de questionnement. J'aimerais insuffler un peu de lumière, qu'une de mes chansons comme Elles avaient 15 ans ait de l'impact. Elle parle d’amour juvénile et dévastateur, toxique parce que juvénile.



31. La chanson parfaite écrite par un autre?

Honnêtement aucune, car plusieurs. Septembre, de Barbara. Parce que, de Charles Aznavour. J’écoute principalement les mots et l’interprétation, souvent la musique s’éteint dans ma tête.


22. Quels posters dans votre chambre d’adolescente?

Beaucoup. Je ne trouvais pas ceux que je voulais, alors j’affichais des photos par exemple de Camélia Jordana, elle est la première chanteuse qui m’a donnée envie de chanter. J’avais 9 ans. Je l’ai rencontrée plusieurs fois en tant que fan, puis croisée sur des plateaux de cinéma, et enfin un peu mieux connue grâce à des amis que l’on en a en commun.


12. Votre premier cachet?

Pour mes 18 ans, ma mère m’a offert la location d’une salle de théâtre, j’ai écrit, joué et co-mis en scène ma première pièce, J’irai danser sur tes 20 ans. La location s’est vite remplie et avec les recettes, j’ai reloué la salle pour deux jours, ensuite j’ai démarché d’autres théâtres et la pièce s'est jouée trois mois.



18. Une chanson que vous chantait votre mère?

Elle en avait composé une spécialement pour moi. Mes parents ne sont pas du tout familiers du show-business, mais il adorent la musique. Je m’appelle Mélodie, et ma petite soeur Harmonie.


33. Est-ce que l’on vous connaît à 100 % en écoutant vos chansons?

Ce serait effrayant car moi-même je ne ne me connais pas du tout. Je pense que c’est une petite porte d’entrée vers qui je suis.


EP: 23h 28 (RCA/Sonymusic)

En concert le 10 mars aux Déchargeurs (Paris)

© 2018/2020 by Gilles Medioni