Les fièvres poétiques de Belfour




La braise des guitares sur les cendres de l'absence, le feu des sentiments et la neige des machines... C'est Belfour - Lucie Muna et Michael Sacchetti - duo d'électro-folk aux vibrations profondes et à la belle voix tremblée. Le groupe, repéré en première partie de Miossec, Emily Loizeau ou Benjamin Biolay, a emprunté son nom à Robert Belfour, un bluesman du Mississippi, une terre enracinée dans la fièvre et le blues qui fait écho aux grands espaces oniriques de leur Auvergne natale. Le clip de Si la rivière coule, tourné par Elizabeth Marre, autour du Lac de Servières, a d'ailleurs mis en images leur cartographie intime et musicale. Les chansons à la folk aérienne de leur EP, Si la rivière coule, les emmènent cet été en tournée. L'occasion de soumettre Belfour à l'interview Roulette Ruse, Une appli, des numéros tirés en aléatoire, chacun correspondant à une question.


35. Votre premier quart d’heure de gloire?

Pendant le premier confinement nous faisions des concerts devant chez nous à 20h, pile au moment où les gens applaudissaient aux fenêtres. CNews en a diffusé un extrait et cette séquence a été reprise dans le monde entier.


36. Le meilleur conseil reçu?

"Suivez-vos rêves, ils connaissent le chemin", écrit sur les murs des toilettes de notre restau turc préféré, à Ménilmontant.

13.Une histoire derrière le titre de votre EP ?

Si la rivière coule raconte une amitié d’enfance aussi belle qu’un grand d’amour.


28. La chanson parfaite selon vous?

Du bout des lèvres. Barbara fait passer un message dur avec finesse, la grande classe....

19. Est-ce que l’on vous connaît à 100% en écoutant vos chansons?

Il reste toujours une part de mystère.

24. Pour Brel, « la difficulté fait partie de l’équilibre »? D'accord avec lui?

Oui, la création, c’est l’équilibre fragile entre la difficulté et le plaisir.

14. A quel moment une chanson est-elle achevée?

Quand elle a l’apparence trompeuse de la simplicité… Mais une chanson n'est jamais vraiment achevée. Il faut savoir dire stop !

29. Que met-on, laisse-t-on, de soi dans une chanson?

Un bout de notre histoire.




8. Que ressentez-vous sur scène?

L'impression de sauter dans le vide, un mélange de peur et d’excitation.

37. Une date artistique importante dans votre parcours.

Nous avons chanté Si la rivière coule dans un stade devant 15000 personnes, la guerre en Ukraine venait d’éclater et je crois que les gens ont apprécié ce message de paix. Cela a été un moment très fort et un vrai challenge car il fallait capter l’attention du public sans qu'il ne tape dans les mains.


30. Une citation qui vous accompagné?

"La vie c’est apprendre à danser sous la pluie", de Sénèque.

EP: Si la rivière coule

En concert: le 6 mai, La Boule Noire (Paris). Et en tournée.