Leonard Lasry: la preuve par 29

Mis à jour : il y a 5 jours

Chanteur, réalisateur, compositeur, fondateur du label 29, homme de la nuit proche du Crazy Horse et de Castel... Léonard Lasry jongle avec ses vies multiples toutes dirigées vers la musique. Avec lui, Jay Jay Johanson prend des ailes, et Marie France livre ces jours-ci un album au goût exquis, Tendre Assassine. L'occasion de soumettre Léonard à l'interview Roulette Ruse. Une appli, des numéros tirés en mode aléatoire, chacun correspondant à une question.

(C) Jean Ranobrac

11. Que faites-vous entre deux concerts?

Je m’occupe de mon label, 29 Music - 29 car je suis né un 29 mars et donc des albums de Lolly Wish, Jay Jay Johanson, Elisa Point, Amina, Marie France… Celui de Marie France vient de paraître. Quand elle chante, son côté diabolique ressort, le côté Tendre Assassine du titre de l'album, c’est en référence à ce glamour un peu meurtrier. Marie-France était déjà sur mon tout premier album, en 2006. Et j’ai repris d’elle On se voit se voir. Sinon, avec mon autre société, Film 29, je réalise des clips (Marie France, Les Souvenirs imaginaires et Niagara Falls, le prochain de Jay-Jay Johanson) ... et des vidéos notamment pour le Crazy Horse, ou des courts-métrages, l’un avec Elisa Point. Je viens aussi de collaborer avec Mattel pour le coffret des 60 ans de Barbie. Mon frère, Thierry, a créé spécialement des lunettes pour cet anniversaire.



24. La chanson parfaite selon vous?

Je viens d’écouter cinquante fois de suite Could it be magic, de Barry Manilow, que je jouais déjà adolescent. Elle est parfaite à tous points de vue: construction, paroles, rythme…


2. Quelle ville inspirante?

Ma semaine au Japon, l'an passé, pour la promotion de mon disque, a été déterminante et inspirante. J’ai composé sur place en marchant dans les rues des chansons de mon prochain album, je les chantais d’une voix de tête, c’est une première. J’écoute de la chanson japonaise depuis 2010, des musiques des années 1970, entre pop orientale et b.o de dessin animé.




32. A qui la palme du dandy?

Pour le look, la perfection des clips, la créativité: David Bowie. Il renvoie une telle énergie et lance une telle inspiration. Jay Jay Johanson le cite souvent dans nos discussions.


13. Une référence?

Françoise Sagan. Je l’ai découvert par Bonjour tristesse. J’aime son esprit, sa simplicité. Ses chansons m’ont accompagné. Je reprends De toute manière en concert.




© 2018/2020 by Gilles Medioni