Le "nos futurs" de Noé Preszow


A nous chante Noé Preszow (prononcez Prèchof) dans cette chanson qui le présente, tout en force et lucidité, avec ses "semelles de brume" pesantes comme les désillusions de l'époque mais aussi les bras tendus vers les rêves aventuriers et les ailleurs meilleurs. Les textes partisans du chanteur bruxellois de 25 ans cognent comme un alcool fort, par exemple La Ballade de noël, sur les réfugiés afghans (2017) ou S'il faut ça, un cri lâché en plein confinement. Réconforté aux vers de Rimbaud (une chanson hommage, Charleville) à ceux de William Cliff qu'il a mis en musique, Noé Preszow prolonge la voix Ferré, Higelin, Mano Solo, Saez... Sa mélancolie moderne et politique rejoint celle des écorchés d'hier et des ciels d'hivers. L'occasion de le soumettre à l'interview Roulette Ruse. Une appli, des numéros tirés en aléatoire, chacun correspondant à une question.


14. Que faites-vous entre l'écriture de deux chansons, entre deux concerts? 

Je nage (très mal). L’eau fait à la fois lien et séparation avec la vie courante. C’est réconfortant et tonifiant. L’eau est assez silencieuse pour se laisser divaguer et assez sonore pour participer au débat et alimenter le soliloque C’est là que je me laisse dire un maximum de conneries.

17. Ce que la musique a révélé de vous et en vous?

La fièvre et la rigueur. 


3. Qu’avez-vous acheté avec votre premier cachet?

Probablement des cordes de guitare, jusqu’au prochain cachet, jusqu’aux prochaines cordes de guitare, et ainsi de suite…puis du matériel basique pour m’enregistrer, pour bricoler et apprendre à faire avec trois bouts de ficelle.


34. Chantez-vous dans votre cuisine/salle de bains?

Je ne chante pas, j’écoute mes colocataires chanter : mélange de Brel, de Moha La Squale et de Mayra Andrade. 

8. Le meilleur conseil reçu? Ou Une citation qui vous accompagne?

« On n’est pas là, rempli / Comme une épicerie / Attendant qu’ils y viennent / Les gens / Vous demander / Ce qui leur manque. » d''Eugène Guillevic (Ouvrir/Gallimard)

7. Une chanson, un disque qui a bouleversé votre vie?

Mon premier sursaut musical, c’est La Belle Gigue, d’André Bialek. C'est la première fois que j’entendais une chanson de ma vie à la radio. Puis La ballade Nord Irlandaise, de Renaud, dont l’oeuvre a accompagné tous les secrets de mon enfance. Enfin, en 2008, l’album Aimer ce que nous sommes, de Christophe, qui a développé mon rapport au son et m’a confirmé que le « songwriting » n’avait pas de frontière. Je passe le chapitre Bob Dylan, ce serait trop long.



23. La musique que l'on écoutait à la maison?

Barbara, du côté de ma mère. Dick Annegarn, côté père. IAM, par frère. Et jamais loin, Chet Baker et Led Zeppelin .


19. Un chanteur disparu que vous auriez aimé rencontrer

J'aurais aimé marcher en forêt avec Jacques Higelin. Parler ou ne pas parler; chanter ou ne pas chanter. Mais siffloter, sans doute.

30. Une chanson que l'on vous chantait enfant?

Le Galérien, par Mouloudji, Yves Montand, Félix Leclerc, etc…. Je ne sais plus qui me la chantait, mais on me la chantait. Et cela reste aujourd’hui encore, une chanson qui me fait beaucoup d’effet.

1. Que met-on, que laisse-t-on, de soi dans une chanson?

Ses propres questions. 




11. Un film, un livre, un disque de chevet?

La maman et la putain , de Jean Eustache et Requiem – Poème sans héros et autres poèmes, d'Anna Akhmatova m’accompagnent depuis l’adolescence. J'ai découvert récemment Firinga, un disque de Brice Guilbert, ingénieux, d’une grande subtilité et d’une grande puissance. Trois oeuvres qui toutes me décrassent la tête, les yeux et les oreilles. Trois oeuvres qui réparent, renforcent, libèrent, ouvrent avec aplomb. 

35. Qu'est-ce qui vous inspire?

Une page blanche.

22. Une date artistique importante dans votre parcours.

Chaque fois que j’ai foulé les scènes où j’avais connu beaucoup d’émotions en tant que spectateur, comme le Botanique et le 140, à Bruxelles. Plus récemment, en février 2019, ma rencontre avec le label tôt Ou tard et le plaisir de regarder devant. Et le 10 mars 2020, la sortie de ma chanson A nous et de pouvoir enfin la (re)découvrir moi-même. 

A nous (tôt Ou tard)

© 2018/2020 by Gilles Medioni