Le double je d'Elisa Erka

Sur les dernières affiches de la Comédie française, son visage invite à la nouvelle saison théâtrale: Elisa Erka est de la distribution de Gabriel, avant La Reine des neiges et La Dame de la mer. Tandis que Deezer salue la chanteuse avec 90 000 streams mensuel. Corps météo ou Le Bruit du monde ont révélé sa pop introspective et libre et emballé Les Bars en transes. C'est dire si la comédienne-chanteuse d'abord connue sous le nom d'Elisa Ruschke a plusieurs cartes dans son jeu. Formée à la danse classique puis notamment à l'Ensatt de Lyon, elle a aussi fondé sa propre compagnie, La Corde rêve, et monté des spectacles pendant huit ans. Ah! on l'attend aussi dans Le Meilleur d'entre nous, un thriller en 4 épisodes pour France 3. L'occasion idéale pour soumettre Elisa Erka à l’interview Roulette Ruse. Une appli, des numéros tirés en aléatoire, chacun correspondant à une question.


2. Artiste, hasard ou vocation?

Vocation. Je pense que l’on sent une attraction à l’intérieur de soi. Moi, j’ai su toute petite où serait ma place, même si j’habitais une petite ville près de Royan et que je ne connaissais aucun artiste. Après, il faut un peu de courage et de détermination.

22. Un conseil qui vous accompagne?

Le doute est important pour la création mais ne doute jamais de l'endroit où tu es. On m’a souvent donné ce conseil sous des formes différentes. Il est important d’avoir confiance en soi. Par contre, j’ai mis plus de temps à assumer le fait de chanter, peut-être parce que le lien est plus intime, je chante mes propres textes. Je n’ai pas douté de mes chansons mais je me suis demandé si j’apportais quelque chose d’original.





14. Est-ce que l’on vous connaît à 100% en écoutant vos disques ?

A 70 ou 80 %, mais chacun comprend de moi ce qu’il veut…. A la fois, mon écriture n’est pas métaphorique, c’est une peinture de mes sensations et de mes émotions.

5. Votre premier quart-d’heure de gloire?

J’écoutais FIP quand j’ai entendu les premières notes d' Amour spatial. On ne se rend pas compte lorsque l’on écrit une chanson dans sa chambre qu’elle va toucher des gens ni dans quel contexte.




1. Les moments-clés de votre parcours?

Ce sont plutôt des moments vécus au cours des castings ou dans le jeu, c’est très intense et gratifiant de répondre à une attente, d’avoir trouvé une justesse. Sinon, il y a eu beaucoup d’étapes magnifiques comme la Comédie française, bien sûr. J’avais passé une audition devant Eric Ruf et son équipe pour jouer dans L’Opéra de 4 sous mais je ne savais pas que c’était une double audition qui permettait d’intégrer aussi la troupe. Je n’ai pas été sélectionnée pour le rôle mais on m’a proposé un mois après un contrat d’auxiliaire d’un an qui comprenait 4 projets.


10. Des posters sur les murs de votre chambre d’adolescente?

J’étais à donf sur les soeurs Halliwell de Charmed, peut-être parce que l’on était aussi trois soeurs. C’était une chambre Halliwel. J’avais aussi un poster de Marie Trintignant, elle me passionnait, et de Louis de Funès, j’étais hyper impressionnée par le clown en lui.

12. Qu'avez-vous acheté avec votre premier cachet?

J’ai sans doute acheté des chaussures, car je suis folle des chaussures. Et des manteaux.

24. La palme du style à…

Benedict Cumberbatch, il est ultra-élégant. Et à toutes ces comédiennes sans make-up: Sandrine Kiberlain, Juliette Binoche, Sandrine Bonnaire.


36. D’où vient votre nom de scène?

J’ai d’abord voulu dissocier la comédienne et la chanteuse, c’était une erreur, je suis la même personne. Lorsque je suis entrée au Français, j’ai choisi une fois pour toutes Elisa Erka, une nouvelle page s’ouvrait.