La lumineuse pop électro de Talisco

Mis à jour : mars 28



As de l'électro-pop, Jérôme Amandi, alias Talisco, ancien cadre dans la com', est tous les soirs au générique d'Un si grand soleil, sur France 2, avec son tube Sun. Il présente son nouvel album Kings and Fools, électrique, énergique et même parfois psychédélique, composé après une tournée internationale de 400 dates.


(C) Yann Orhan

TROIS ALBUMS EN 5 ANS

« Ma journée type, c’est m’enfermer en ermite dans mon studio et d'en sortir à 20 heures quoi qu’il arrive, pour ne pas me perdre à force de creuser en moi. Ensuite, il me faut bien deux heures pour redescendre et revenir à la réalité. Kings and Fools est mon troisième album, après Run (2014) et Vision Capitol (2017). Je l’ai imaginé entre Bordeaux et Biarritz l’été dernier, d’où l’ambiance solaire. Un album, pour moi, doit se créer sur une courte durée, je passe par tant de phases en six mois que je risquerais de m’éparpiller. Je m’imprègne de ce que je ressens, par exemple les moments extrêmes vécus durant la dernière tournée. Les forts moments de stress ou extraordinaires, ont donné au disque un côté brutal, roots, direct. »


VINTAGE

« J’ai longtemps chiné des synthés, des guitares, moins maintenant. L’acquisition d’une Gibson SG de 1961 a amené l'idée du premier morceau de l'album, King for one day et ce côté vieil hard rock. J’ai toujours besoin d’avoir mes instruments à portée de main: guitare, basse, claviers, ordinateur… Cela amène des envies, des idées. »


ECRIRE

« Mes textes se divisent en trois catégories, les positifs, qui rassurent et font du bien: Closer, Sun. Les mystiques aux symboles religieux - même si je ne le suis pas - aux croyances obscures ou légères, héritages de ma famille, d’origine espagnole: Sunny Boy, Plain. Enfin, les thèmes érotiques, par exemple, Sensation. Tout cela dans une ambiance radicale, avec une pointe d’héroïsme, l’héroïsme authentique est important dans la musique. Le titre de l’album, Kings and Fools, est, là encore, dans les extrêmes. King, pour se donner de la hauteur. Et Fools pour l’exubérance. Deux extrêmes qui se se rejoignent dans la folie.»






UN PLUS GRAND SOLEIL

« Le producteur de la série, Tomas De Matteis, kiffait ma musique. Je lui ai proposé Sun, j’avais quelques doutes, mais il a aimé, tant mieux. Au départ, c’était, pour moi, le titre qui devrait ventiler cet album très dense. La synchronisation est une grande chance, cela me donne une liberté incroyable. Je préfère ce chemin plutôt que celui de la radio, où l’on demande une version spécifique de la chanson, d’enlever un refrain, d’avoir un quota d’instrument, d’utiliser le français. La synchro (pour Bouygues Telecom, Air France) m’a permis d’avoir une notoriété, de faire vivre mes albums, de tourner à l’étranger."


DRACULA

« Avec le projet Old Caltone, j'ai réalisé une petite performance musicale, Final Horror, en hommage au personnage de Dracula qui me fascine. Le film de Coppola m’a choqué, enfant. J’ai vu aussi ceux de la Hammer mais je les envisage davantage comme des archives. Je suis allé plusieurs fois à Edimbourg, pour l’ambiance gothique, Old Caltone est d’ailleurs le nom d’un cimetière de la ville.


TALISCO

" J'ai emprunté le surnom d’un ami de la famille. Un homme à poigne, un peu menaçant, emblématique. "





Ses trois disques de chevet:

VXL, de Gautier (Vexlard)

« Pour sa grande sincérité artistique. »


Madman across the water, d’Elton John

« Un super compositeur, fin, intelligent. J’étais un peu passé à côté de lui. »


Les 45 Tours d’Ennio Morricone

« Je regardais les films de Sergio Leone avec mon père. L’esprit musical de mes guitares vient des b.o de Morricone. »


Kings and Fools (Roy Music). En concert à Toulouse, le 26 mai. Solidays (Paris), le 23 juin. Anglet, le 29 juin. Et en tournée dès juillet. Renseignements: http://taliscomusic.com/

© 2018/2020 by Gilles Medioni