Johan Papaconstantino: flegme électro-oriental

Mis à jour : mars 28

Chanteur et peintre, Johan Papaconstantino mixe ses influences, électro, rap, oriental dans un EP, Contre-jour au groove coloré, abrasif ou nonchalant. Le multi-artiste venu venu de Marseille - père grec - accompagne le froid des ruptures sentimentales du bouzouki qu'il pratique . Son flegme souriant et son dandysme urbain ont fait sensation au dernier Festival Fnac Live. L'occasion de le soumettre à l'interview Roulette Ruse. Une appli de roulette aléatoire, chaque numéro correspondant à une question.



©Jehane Mahmoud

12. Est-ce que vos chansons vous révèlent à 100 %?

A 50 %. Ce sont plutôt des paroles à fleur de peau, avec des thèmes symboliques. Par contre, j’espère que mes influences musicales sont lisibles, harmonieuses. J’aime beaucoup les musiques grecques, ternaires, les batteries de jazz, les guitares, le son du trap… Et j'utilise la langue grecque pour la dédicace et parce que je l’aime.


18. A quel moment estimez-vous une oeuvre finie ?

J’ai commencé en même temps la peinture et le mix, la guitare à l’adolescence, je suis un vrai geek là-dessus et ne relâche pas la tension. Je suis toujours en train de réfléchir. Je me dis souvent, là, j’aurais pu mieux jouer. Je ne suis satisfait d’une production ou d’une toile, lorsque je pense m’être amélioré. Parfois, je retourne un tableau contre le mur, et je le redécouvre quelques semaines plus tard, et je me surprends. En peinture comme en musique, j’essaie d’harmoniser les différentes approches.




5. Quelle est l’heure propice pour composer, peindre?

Pour la peinture, je suis tributaire de la lumière du jour, j’ai des horaires de bureau, ou presque. Je travaille en silence ou bien en écoutant la musique d'autres artistes qui répètent, je partage un atelier ouverts. La musique, c'est plutôt la nuit.


28. Une chanson qui vous rappelle votre enfance?

Ma mère passait souvent dans la voiture Fantasy, de Mariah Carey et Ol’ Dirty Bastard.




36. Chantez-vous dans votre cuisine?

J’aime bien siffler ou fredonner, je ne pousse pas la voix dans la cuisine ou sous la douche.


EP: Contre-jour. (Animal63 / Believe)

www.johanpapaconstantino.com

En concert le 10 juillet, Festival Days Off (Paris). Le 11 juillet, Festival Pete The Monkey (Saint Aubin sur mer). Le 1 août, au Mucem (Marseille). Le 30 août au Festival Woodstower (Lyon).

© 2018/2020 by Gilles Medioni