Go Mazingo !




L'appel du grand ouest et la passion du surf ont poussé Mazingo, trio franco-américain, des bancs des bahuts de Paname aux rives du Mississippi et aux spots de l'atlantique. Libres dans l'air suffocant des bayous comme sous les eaux sombres de la mélancolie, Alexis (guitare), Andrew (chant, contrebasse) et Félix (batterie) présentent, après 3 Dollars show, un EP remarqué (2020), leur tout premier album intitulé Soleil noir. Des chansons raffinées gorgées de folk introspectif, de blues instinctif. L'occasion de poser 5 questions à Mazingo.


1.A quand remonte Mazingo?

On se connaît pratiquement tous les trois depuis la maternelle... Mais Mazingo a démarré vers 2018 par des concerts dans la rue, d'abord à deux {Andrew et Alexis}, avec des reprises de Johnny Cash, Eric Clapton. Puis on a créé nos compositions, et on est passé en trio {avec Félix}. On a enregistré Soleil noir nous-mêmes dans le studio d'Alexis, à Tours, sur notre propre label, Le Backbeat, créé en 2012. A la base, c'est une association conçue pour les copains comme un échange de savoir-faire.




2. D'où viennent vos références anglo-saxonnes?

Ce sont déjà les références d'Andrew, qui est originaire de l'Ohio. Et on a tous beaucoup écouté de country-folk. Nos morceaux naissent des idées des uns ou des autres, on s'envoie des mémos dans lesquels on entre dans le vif, et puis on les rôdent en concerts. Certaines chansons ont vécu 100 vies.


3.Quel est le fil conducteur de Soleil noir?

La surf music, un patchwork des 30 dernières années du rock. Chaque chanson a son histoires qui part parfois de l'intime pour tendre vers l'universel, par exemple Two Little birds parle du père de l'un de nous mais le thème a été élargi.



4. Un mot sur le 3 dollars show, que l'on retrouve sur votre EP et sur votre album?

C'étaient des concerts à 3 balles annoncés dans les universités américaines à l'époque de Woodstock. Sur les affiches, on voyait Jimi Hendrix: 3 dollars.


5. Pourquoi ce nom : Mazingo?

On l'a inventé pour sa sonorité qui rappelle à la fois le nom d'Andrew (Mazingue) et parce que Mazingo évoque les westerns, les grandes plaines, les horizons lointains. Mazingo est aussi un mot, une place qui nous rassemble tous les trois.


www.mazingo-music.com