Dans le smartphone de Théo Grosjean


(C) Vollmer

L'homme le plus flippé du monde? Allons donc. A 25 ans, Théo Grosjean passé par l'École Émile-Cohl de Lyon, a bien des raisons de croire en son étoile de la bande dessinée. Son album Le Gentil orc sauvage, a reçu plusieurs récompenses dont le Prix Pépite bd au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Et ses chroniques d'un jeune homme bien stressé, nées sur Instagram, ont révélé des "petites terreurs du quotidien", bien rigolotes, que tout anxieux partage sans les clamer. La bande dessinée qui les rassemble est un succès tel que le magazine Spirou lui a commandé les chroniques d'un collégien flippé nommé Elliott, un double pas si lointain.Son prochain défi, Le Spectateur, retrace toute une vie, de la naissance à la mort, en accéléré et à la façon d'une caméra subjective. L'occasion de demander à Théo Grosjean de déverrouiller son smartphone.


Quel lien entretenez-vous avec les réseaux sociaux?

Je n’utilise qu’Instagram. Au début, je ne publiais que des dessins, puis la nouvelle fonction, le swipe horizontal, a permis de faire défiler plusieurs images, j'ai commencé à poster les histoires de L'Homme le plus flippé du monde. Cela avait du sens, car les réseaux sociaux sont anxiogènes, on se compare au gré des photos. Pour la première fois, une de mes bédés s'est beaucoup partagée. Je portais ce projet en moi depuis longtemps, l'anxiété est une de mes particularités. La bédé a été une sorte de thérapie, mes crises d'angoisse se sont un peu calmées, mais de nouvelles phobies ont surgi.



Des sites qui vont aidé dans votre anxiété ?

J’ai longtemps regardé des vidéos sur YouTube qui expliquaient comment vaincre ses peurs. Certains psys animent des sites sur la dépersonnalisation, la déréalisation, lorsque l'on a l'impression de quitter son corps, de ne plus être en phase avec la réalité, j’ai déjà éprouvé cette sensation en période de stress fort. En allant sur des forums, je me suis rendu compte que des gens modifiaient complètement leur mode de vie, car les peurs prenaient une place extrême dans leur vie. Cela peut être complètement angoissant de tomber là-dessus.

Votre post le plus liké?

L’histoire où je racontais notre installation à Paris, avec ma mère, elle était très anxieuse, et je parlais de la transmission de l’anxiété. Par ce dessin, j’ai touché un nouveau type de lecteurs, intéressés par les récits d’enfance.

Un achat récent sur internet?

Un jeu vidéo: Inside, chef d’oeuvre vidéotique. Un bon joueur le finit en trois ou quatre heures. J’ai été un vrai geek, adolescent, c’était un bon moyen d’éviter la confrontation avec le réel.



Des Podcats?

Oui. Les Pieds sur terre, de France-Culture, ce sont de petits docus audios en-rapport avec l’actaulité. Emotions qui traite d’une émotion particulière, l’amitié, l’amour… Et Les couilles sur la table qui parle de masculinité.

Vos 3 applis favorites?

Pour mes dessins, j’utilise Procreate sur tablette. Sinon, j’aime bien Go Problem, un jeu de go chinois, où l'on répond à des questions créées par des algorithmes. Et Google map, tout le temps.

Votre playlist du moment?

Beaucoup de rap. Dinos, une belle plume. Je m’intéresse aussi à toutes les tendances populaires de la pop, comme Aya Nakamura. Et du vieux rock.

3 comptes Instagram à recommander?

@aurianebui, celui de ma copine. Elle fait des illustrations jeunesse dans des hebdos, comme J’aime lire, et pour des bandes dessinées de vulgarisation destinées à la jeunesse. @newyorkercartoons, qui rassemble les dessins du New Yorker. C’est mon compte préféré de dessins. @kekzanorg, un dessinateur qui publiait à un moment de petits moments de loose du quotidien, une cuiller lavée sous le robinet qui vous arrose, un tee-shirt coincé dans la fermeture éclair du pantalon. En ce moment, il raconte son expérience en tant que bénévole aux Restaus du coeur.

La bande-son préférée de votre playlist?

The Velvet Underground and Nico: Sunday Morning, Venus in fur

Votre dernière recherche Google?

Je cherchais un titre pour évoquer l'épisode qui raconte ma peur de la guerre, enfant, j’ai fait une recherche sur Guerre et Paix pour me donner des idées. Sinon, je tape souvent mon nom, pour regarder les avis ou critique sur mon travail.

Le hashtag qui vous ressemble?

J’en utilise de moins en moins? Celui qui m’a fait connaître est #anxiété. Une partie de mes abonnés est venue par ce biais. Anxiété, bande dessinée, peur


L'homme le plus flippé du monde, Tome 1 - Petites terreurs du quotidien. Par Théo Grosjean. (Shampoing). 128p.; 15,50 €.


© 2018/2020 by Gilles Medioni