Dans le smartphone de Sônge


(C) Goledzinowski

L'imaginaire au coeur. L'électro sous les doigts. La passion de la route. Rien ne lasse Sônge et ses chansons nomades où chaque mélodie a sa vibe, son groove, son scratch et sa couleur. Son cédé Flavourite Câlà (2019) et le EP 9 titres qui le prolonge aujourd'hui, déroule tout l'univers de la chanteuse et DJ Quimpéroise passée par une prépa HEC et une fac de musicologie. R'n'B, calypso, swing, balades alanguies... ses envolées radieuses portent des titres voyageurs: Cayenne, Tahiti Orly, Calypso Carribean, Bermudes, et pour ce EP, elle a été accompagnée par les sorciers du son: NK.F (PNL, Angèle, Sébastien Tellier), Phazz (Orelsan), The Magician, Myd ou Sofiane Pamart. L'occasion idéale pour demander à Sônge de déverrouiller son smartphone.


Une chanson en lien avec l'appli photo?

Orly Tahiti vient du plus gros râteau de la terre jamais reçu. J’avais voyagé 24 heures pour déclarer ma flamme dans un geste chevaleresque… Et cela ne l'a pas fait. Je ne regrette pas, c'est une belle histoire. Le titre est entré dans la playlist New Music Friday. J’ai fait une capture d’écran pour l’envoyer à la personne concernée, on en rigole.


Des photos de voyage qui vous inspirent?

J'ai commencé à voyager dans le cadre des séjours à l’étranger, lorsque j'étais en école de commerce, à La Rochelle. Mes photos de voyages sont davantage des madeleines de Proust, je pense aux jours passés lors d'un voyage dans le désert de Namibie avec ma maman, ou à Cuba, en Guadeloupe. Flavourite Câlà n'est pas album de voyages, les lieux plantent un décor. A Zanzibar, sur une plage de pêcheur sans touriste, j’en ai fait une chanson pendant qu’un troupeau de 30 vaches passait. Ce sont davantage les musiques qui m'inspirent, dernièrement le reggaeton.



Une histoire derrière votre nom d'artiste?

Mon prénom est Océane, je viens de Quimper, j’aime la mer, Océane fait naviguer mais je ne peux pas amener l'océan à Paris. J'ai choisi Sônge par-rapport aux univers fantastiques qui m'attirent et parce que j’ai du mal à dormir. Cela renvoie aussi aux visions, c’est pour cette raison qu'un sphinx trône sur la pochette.

Une vidéo que vous regardez souvent?

Les images sans filtre d’une eau turquoise. Pour trouver cette couleur précise - j'ai parfois je genre de phases où je fais les choses à fond - je suis allée seule jusqu'en Tanzanie, je voyage toujours seule. Je commence souvent une chanson par des couleurs, puis je construits un univers mélodiques, les paroles suivent.

Des Podcasts favoris?

Sur les épaules de Darwin. Dernièrement, Jean Claude Ameisen a cité une phrase de Victor Hugo qui m’a obsédée: « ces animaux sont fantômes autant que monstres. Ils sont prouvés et improbables. » Mythes et Légendes, m’inspire de ouf. Ce gôut vient de mon enfance. Ma grand-mère s’intéresse beaucoup à la religion, elle me lisait des passages de la Bible. Mon grand-père, lui, me racontait des histoires incroyables d’Ulysse. A l’adolescence, j’étais à fond dans la sorcellerie. Sinon, je ne peux pas dormir sans me passer Harry Potter en audio-book.

Quoi sur votre playlist?

Anti, l'album de Rihanna, dont je me suis imprégnée. Querido diaro, de Joao Bosco, que mon coloc passait. Et ma playlist de DJ set, classée par mois.


Votre dernière recherche Google?

Un fontaine à mojito, pour faire la fête avec les copains?

Un achat récent sur internet?

Le nouveau Contrôleur DJ pour mixer, acheté sur Native Instrument. Pratique pour travailler en voyages, sur la plage.


Le hashtag qui vous ressemble?

#flavouritecâlà, flavourite, c'est un mix entre flagrance et flavour et câlà pour couleur.



 Flavourite Câla Deluxe. (Parlophone)

© 2018/2020 by Gilles Medioni