Dans le smartphone d'Anaïde Rozam

Mis à jour : mai 22


Elle ne cadre que son visage, ou presque, filmée en plan serré, avec pour accessoires, des lunettes, une casquette.... Pourtant Anaïde Rozam a des épaules et de l'étoffe pour interpréter un cortège de personnages drôles, justes et décalés qui font le bonheur de ses abonné.e.s. sur Instagram. Vive, sincère, douée, l'ancienne étudiante en psychologie, passée par des cours de théâtre, sait saisir avec trois fois rien - et beaucoup de profondeur - 'une radine dans l'âme, une fleuriste comportementaliste ou un mec bien roots. L'instagrammeuse est une comédienne-née que l'on découvrira vendeuse dans une animalerie au fil de la saison 2 de Family Business. Elle est aussi l'auteure d'une mini-série avec Mouloud Achour. Et encore une chanteuse prometteuse que l'on peut entendre en duo avec Laurie Darmon. Plus d'une occasion pour lui demander de déverrouiller son smartphone.


Quel rapport entretenez-vous avec votre téléphone?

Mon téléphone m’a sauvée, m’a fait connaître... Je révisais mes partiels et postais des stories sur mon compte perso et des amis m’ont encouragée à ouvrir un compte dédié. C’était pour moi l'opportunité de présenter mon travail, une sorte de bande démos à l’intention des professionnels. Ma vocation est comédienne.

Les applis qui vous servent dans votre travail?

Mes vidéos sont réalisées avec l'appli Instagram, sans montage. Quand j'interprète deux personnages, c’est une vraie galère et un pur choix. J’utilise aussi Notes, qui est mon deuxième cerveau, j’inscris 30 0000 idées. Avant de tourner, je dialogue avec moi-même, et me filme quand je me sens prête.

Qu’est-ce qui vous inspire?

Dans un groupe de personnes, surtout à forts caractères, je suis souvent en retrait, je suis celle qui observe. Cela m’a inspirée Cyril le donneur de leçon, Clotilde, la parisienne.... J’aime aussi les personnages de films dérangés et dérangeants: Karin Viard dans Jalouse ou Chanson douce. Laure Calamy, érotomane si touchante dans Dix pour cent. C’est le genre de rôles que j’aimerais jouer.


@anaide.rozam sur Instagram

La dernière chanson téléchargée?

Home sweet home, une mixtape de Polo & Pan sortie pendant le confinement. Je suis accro aux deux DJ depuis leurs débuts, ils me mettent dans tous les moods possibles car ils oscillent de sonorités à la Disney à des rythmes touaregs ou du dark techno.

Trois chanteurs/musiciens à recommander?

Je ne suis pas trop rap, mais j’aime beaucoup Shaga, car il des prod’ électro-pop décalées. Sofiane Pamart, un pianiste à la dégaine de rappeur, il a composé d’ailleurs pour Medine ou Vald. Chacune des ses musiques de son CD Planet porte un nom de ville. Et St Germain, j’écoute son électro-jazzy en travaillant. En fait j’écoute tout le temps de la musique.


Trois comptes Insta à suivre?

J’adore les photos étranges et colorées de Charles Devilmorin, photographe et dessinateur. Son univers est à mi-chemin entre Alice au pays des merveilles, de Disney, et des ambiances à la Tim Burton. Waxx, il accompagne à la guitare des chanteurs comme Pomme ou Poupie. J’ai moi-même chanté Ma Préférence de Julien Clerc avec lui. Et toutes les humoristes filles qui postent leurs vidéos sur Instagram, Laura Felpin, Lison Daniel/Les Caractères, La Pote gênante…

Un Podcast incontournable?

Grand bien vous fasse (France Inter) me fait le plus grand bien. Les sujets et les invités m’intéressent - psychiatres, psychologues, sociologues - moi qui viens d’une fac de psycho.

Le dernier achat sur internet?

De grands posters à colorier qui m’ont parfois occupée cinq heures d’affilée pendant le confinement.

Une recherche Google récente?

J’ai re-regardé le casting de la comédie musicale Emilie Jolie version 2002 que j’avais vue à l’époque et qui est disponible sur YoutTube.

Un SMS que vous n'effacerez jamais?

Celui de mon agent m’annonçant qu’elle validait mon entrée chez Adéquat. J’ai sauté au plafond.

© 2018/2020 by Gilles Medioni