Souchon et fils: trois jeunes garçons




C'est la rentrée d'Alain Souchon, un quarante-cinq tours avec deux singles et plein de tours et détours, et d'histoires d'amour, où l'on retrouve Pierre et Ours ses fils au générique. Ces deux chansons d'août annoncent son nouvel album Ames Fifties (18 octobre) cinq ans après celui enregistré avec Laurent Voulzy, et sa grande tournée qui passera "ici et là" (14 au 17 novembre, au Dôme de Parais).


Face A, comme Ames Fifties, sur la plage du Crotoy, en Baie de Somme remontent les souvenirs des années cinquante, cinglés dans un piano grave, des cordes sombres et des plaies ouvertes: l'Aronde et ses ailes de la mort, la guerre d'Algérie. Ou encore Michel Poiccard qui s'écroule rue Campagne Première où vécut Rimbaud, la main de Jeanne Moreau dans Les amants de Louis Malle, le Pacha Jean Gabin... Des vies sépias ici et là, avec des hauts et des bas.


Paroles Alain Souchon. Musique: Alain Souchon et Pierre Souchon



Face AA, dans Presque, ballade alanguie se faufilent une Aline sur la grand place, des amoureux dans la glace, c'est presque l'amour qui se rejoue ici, de profil, de face, éternels jeux de miroir et d'espoir.


Paroles: Alain Souchon et Edouard Baer. Musique: Pierre Souchon et Ours.




© 2018/2020 by Gilles Medioni